• Wandering Retail

La bonne personne (l'art de l'entretien)

Aggiornato il: 5 ago 2020

Dans le processus de la recherche de la bonne personne ou mieux, la bonne personne à la bonne place, un des outils indispensables est l'#entretien.

Une petite #interview pour découvrir dans un temps qui peut aller de vents minutes à une heure, tout quel que c'est pas écrit sur le #cv. C'est à dire, les véritables #motivations, les #aptitudes, la #personnalité.

Car si c'est iper important se rassurer et confirmer les #compétences et les #skills, c'est autant important comprendre les motivations et commencer à découvrir la #personne qui (peut être) on irait à intégrer au sein de notre #équipe.

Le premier #conseil c'est toujour de mettre bien à l'aise le #candidat; rappelons-nous qui se n'agit pas d' un interrogatoir policier mais d'un entretien de travail. Donner une bonne impression est aussi importante que la percevoir, car nous représentons l'#entreprise et ses #valeurs. Mais c'est aussi important pour rendre le plus #efficace possible notre entretien. Un candidat qui se sent à l'aise parle en manière plus directe, moins contrôlé et plus veritiere; il y a des #RH qui tiennent entre les mains une tasse (c'est prouvé qui donne une sensation de rassurance à l'autre personne et de confiance aussi), qui à un #langage #corporel moins contrôlé (portent leur buste en direction du candidat, pour montrer un écoute), ou qui, devant au candidat en tension, mets en pause l'entretien pour lui rappeler de se mettre bien, car on veut juste échanger avec lui. Sont tous des petits escamotages utils, car nous permettent d'avoir une personne moins contrôlé et plus veritiere .

La deuxième chose à pas oublier c'est un #écoute #intelligent; aller au delà de les mots mais les considérer dans un contexte bien précis nous aidera énormément, et si il y a un doute dans le ressenti, il faut jamais hésiter à poser des questions plus spécifiques pour vérifier si notre perception était bonne.

Un petit exemple (une #casehistory qui monte à notre #expérience #directe en #boutique).

J'étais adjointe d'une boutique homme dans un centre commercial plutôt important de l'île de France et nous étaient proches aux #soldes. La responsable de l'époque avait demandé à embaucher des aides soldes, et une fois l'autorisation reçu, elle a commencé ses entretiens. Elle m'avait demandé de suivre l'entretien car c'était moi qui s'occupait de la gestion de l'équipe sur le #floor.

Ce n'était pas mon premier entretien, j'avais recruté moi même avant, donc je en connaissais l'iter, et le jours là je suis sortie très perplexe de cette expérience.

Elle avait bien mis à l'aise le candidat (même trop, car ne faut jamais oublier qui nous restons dans un cadre #professionnel et passer à l'état copinage ne porte rien de bien); J'avais suivi en silence toute la conversation jusqu'au moment où elle lui demande quoi il aimait le moins de ce travail (pour rappel c'était un poste de vendeur aide soldes).

Il avait répondu: le rangement et le pliage, j'aime beaucoup conseiller le client (super la dernière chose, dommage que pendant les soldes les services client dans la moyenne de gamme est partiel!).

A ce point la responsable, très satisfaite de l'entretien, m'avait demandé si j'avais quelques question pour lui, et j'avais répondu que oui, que je n'avais une.

-Vous avez dit que vous aimez beaucoup le #service #clients, mais qui par contre vous n'aimez pas ni le rangement ni le pliage: savait vous qui nous irons à travailler en période de soldes, il n'y auras pas beaucoup de services à faire mais en revanche beaucoup de rangement car on a en moyenne 1000 passages par jour?-

Le candidat avait compris son erreur; il avait cherché de me rassurer avec sa réponse réparatrice mais j'étais pas persuadé. A la fin de l'entretien j'avais partagé mes perplexité avec elle qui m'avait dit de ne m'inquiéter pas, qu'il avait compris et qui se serait bien passé.

Le premier jour des soldes il a #débuté avec nous; après sa pause déjeuné n'est jamais retourné en boutique, et nous n'avons pas eu l'autorisation de le remplacer de la partie du siège à soldes commencé. Moral, nous avons travaillé avec une personne en moins. On pouvait l'éviter? Bien sur, il faisait juste un #écoute #attentif: il avait déjà déclaré que quel que c'était la mansion ne lui convenait pas. C'était sufficient juste un écoute #actif et un peu de #bonsens.

A vous votres réflexions!



1 visualizzazione0 commenti

Post recenti

Mostra tutti